5 façons de gérer l’anxiété pendant le COVID-19

En premier lieu, nous voulons vérifier régulièrement avec nous-mêmes comment nous nous sentons. L’anxiété se manifeste souvent par des symptômes physiques, nous devons donc prêter attention à notre corps et à ce qu’il peut nous dire sur notre niveau de stress. Parmi les signes physiques d’anxiété, citons l’accélération du rythme cardiaque, les maux de tête et les problèmes gastro-intestinaux. Notre corps fait souvent office de réveil pour notre santé mentale. Si vous ressentez certains de ces symptômes. Pour en savoir plus sur les techniques de relaxation, essayez l’asmr, et suivez les conseils suivants :

il peut être judicieux d’essayer les techniques suivantes :

  • Ralentir les choses avec une technique d’ancrage à la terre. Lorsque nous sommes anxieux, nous sommes souvent inquiets des “et si” futurs. Les techniques d’ancrage peuvent nous ramener au moment présent, ce qui aide à réduire ce sentiment d’anxiété à un niveau plus gérable. Essayez les exercices suivants pour vous détendre. Regardez autour de vous, identifiez et décrivez cinq choses que vous pouvez voir, quatre choses que vous pouvez toucher, trois choses que vous pouvez entendre, deux choses que vous pouvez goûter ou sentir, et une affirmation positive. En déclenchant tous vos sens et en vous concentrant uniquement sur ce qui vous entoure, vous pouvez réussir à faire le vide dans votre esprit.
  • Vérifiez vos pensées. Notre discours personnel alimente souvent l’anxiété, et le langage que nous utilisons est important. Vérifier vos pensées peut vous aider à reconnaître les schémas de pensées inutiles. Par exemple, de nombreuses personnes se sentent “coincées à la maison” pendant cette période. Mais cet état d’esprit peut entraîner une augmentation de l’anxiété et un sentiment général de tristesse. Essayez d’attraper cette pensée lorsqu’elle se produit et de la reformuler en disant : “Maintenant, j’ai le temps de me concentrer sur ma maison, sur moi-même ou sur un projet sur lequel je voulais travailler”. Faites un pas chaque jour vers l’accomplissement de cette tâche pour aider à créer une perspective plus positive.

De bonnes habitudes à développer

 

Réduire le temps passé sur les nouvelles liées au COVID. Cela semble parfois impossible, mais si vous trouvez que la quantité écrasante d’informations liées au COVID a un impact sur votre humeur, il peut être judicieux de réduire ce temps. Il est important d’être informé. Mais trop en faire peut ajouter à un sentiment de désespoir et d’anxiété face à l’avenir. Par conséquent, fixez une limite de temps chaque jour que vous passez à regarder les nouvelles ou sur les réseaux sociaux.

 

S’en tenir à une routine

Souvent, nous nous sentons anxieux lorsque nous sommes confrontés à des choses qui échappent à notre contrôle. Créer un sentiment de normalité et contrôler ce que nous pouvons contrôler est une étape importante dans la réduction de l’anxiété. Ainsi, fixez-vous un horaire aussi proche que possible de votre routine habituelle. Réveillez-vous quand vous le feriez normalement, et si vous travaillez à domicile, commencez et terminez vos tâches à l’heure où vous auriez normalement travaillé. Cela permet de maintenir l’équilibre entre vie professionnelle et vie privée nécessaire à la gestion du stress. Si vous ne pouvez pas travailler à la maison, remplissez votre temps avec des projets et des activités qui vous aident à vous sentir concentré et productif.

 

Demandez de l’aide professionnelle

Si vous trouvez que l’anxiété est toujours ingérable, il peut être judicieux de parler à un professionnel. La télésanté offre la flexibilité et la commodité de parler à un professionnel de la santé mentale formé, en toute sécurité et dans le confort de votre propre maison.